festival les nuits d"orient // Santiago Aldunate & Adil Amimi & Karim Ziad

5 décembre 2021 - 18h - Un singe en Hiver

Métisser deux musiques aux origines différentes : le Gnawa, musique ancestrale de transe africaine, la poésie et le rock psychédélique aux influences latines.

Ce projet est né de la rencontre entre Santiago Aldunate poète et musicien d'origine chilienne évoluant dans la scène rock psychédélique parisienne et le mäalem Adil Amimi, maître de la musique traditionnelle marocaine gnawa.  Ils initient un travail en compagnie de Karim Ziad batteur de world musique et de jazz, pionnier du métissage des rythmes maghrébins et de la batterie moderne. 

Ce projet a pris forme au cours  d’une résidence au Centquatre-Paris en décembre 2020 et a abouti à l'élaboration d'un spectacle, à l'enregistrement d'un EP 4 titres et à deux teasers live. Avec le soutien de la Région Île de France à travers le dispositif FoRTE dont Santiago Aldunate a été lauréat musique 2019/2020. Le Décor de l'Envers (Le Mégaphone Tour) accompagne le projet.


Santiago Aldunate, musicien auteur-compositeur, poète et performeur. Diplômé de l'Ecole nationale supérieure d'arts de Paris-Cergy. Il débute sa carrière musicale, dès 2007, avec le duo punk-rock psychédélique THE MANTIS. Par la suite, il se consacre à son projet solo avec lequel il part à la recherche musicale d’un « folklore universel ». Parallèlement il obtient un Master en Création Musicale et Arts Sonores de l’Université Gustave Eiffel (Paris Est) en partenariat avec l’INA GRM. Il poursuit actuellement ses études en musicologie et création à l’Université d’Aix-Marseille en collaboration avec le laboratoire PRISM où il étudie les phénomènes de transes dans la musique.

Adil Amimi, né à Essaouira est issu de l’une des grandes familles de la confrérie gnawa. Adil Amimi est un mâalem, un "maître" de la musique cérémonielle gnawa. 1er prix au concours des Jeunes talents gnawas à Essaouira, il est respecté par tous les grands maâlems. Il représente aujourd'hui la nouvelle génération, qui poursuit la tradition tout en étant tournée vers un avenir musical ambitieux. Il a joué avec le chorégraphe Bernardo Montet et le musicien Jean-Luc Thomas notamment à l'Opéra de Lille. Il vit et travaille aujourd'hui en France, en région parisienne.

Karim Ziad, batteur-percussionniste franco-algérien, virtuose et pionnier du métissage de la batterie moderne et des rythmes maghrébins. De ses débuts dans les années 1980 avec le groupe de hard rock de Khindjar à Alger à son ascension dans le jazz contemporain, il traverse tous les styles allant de la world music au jazz  en passant par la pop. En France il joue au côté de Cheb Mami et Khaled mais aussi avec Jeff Gardner, Safi Boutella ou encore avec l'Orchestre national de Barbès. De plus il sort six albums solo en tant que batteur, compositeur et chanteur. Il est un grand défenseur de la culture Gnawa et en 2001, il devient directeur artistique, aux côtés de Abdeslam Alikane, du Festival d'Essaouira Gnaoua-Musiques du monde.

---

Rencontre « exil, musique et identité » de 16h à 17h30

En marge du concert proposé par les artistes à Un Singe en Hiver, le public est invité à participer à une rencontre avec les artistes, partagée entre session d’écoute et temps d’échanges sur le thème de l’exil, de la recherche des racines et de la construction de l’identité grâce à la musique.

Gratuit, sur réservation : artistique@unsingeenhiver.com